Quels sont les effets du CBD ?

CBD : trois lettres pour plus de bien-être et une meilleure santé ? Le CBD est l’abréviation de Cannabidiol. Il s’agit d’une substance active provenant de la plante de chanvre. La plante de chanvre a plus de 400 substances actives différentes, dont 113 sont des cannabinoïdes connus, le CBD et le THC en sont deux (le cannabinole (CBN) ainsi que le cannabigerole (les CBG sont les plus connus d’entre eux avec le THC et le CBD).

Si vous regardez l’histoire, il devient rapidement clair que le chanvre a été découvert il y a des milliers d’années comme plante médicinale et miracle. On sait également depuis longtemps que fumer du cannabis, en particulier du Cannabis Sativa, permet de soulager considérablement de nombreux maux.

Au fil du temps, la recherche médicale a bien sûr gardé un œil sur le chanvre, car les remèdes à base de plantes ayant des effets aussi forts et extrêmement peu d’effets secondaires sont plutôt rares.

Il a été constaté que différents cannabinoïdes sont responsables de différents effets et que certains d’entre eux se chevauchent même. Le cannabinoïde ayant les propriétés les plus positives est le CBD. Certains effets sont similaires aux effets du THC. Mais l’avantage du CBD est qu’il n’a pas d’effets psychoactifs et qu’il ne provoque pas d’intoxication comme l’utilisation du THC.

Comment le CBD fonctionne-t-il dans l’organisme ?

Pour comprendre le CBD, il faut d’abord comprendre comment le cannabinoïde fonctionne dans l’organisme, vous devez comprendre où il fonctionne et l’importance de cet endroit dans le corps. Comme de nombreuses substances que nous consommons, le CBD n’est pas une substance étrangère à notre corps. Oui, notre corps est capable de produire des cannabinoïdes naturels par lui-même, dans le système endocannabinoïde !

Autre information : i n’y a pas d’autre source naturelle de cannabinoïdes connue à part la plante de cannabis.  Le système endocannabinoïde est un réseau de nombreux récepteurs qui sont en fait présents presque partout dans l’organisme. Il en existe deux primaires, à savoir CB1 et CB2 (ainsi que 5-HT1A, μ et δ).

Les récepteurs d’androgènes sont connus de nombreux lecteurs parce qu’ils sont activés par des hormones stéroïdes comme la testostérone. Dans notre cas, cela signifie que les CB1 et CB2 peuvent être activés et stimulés par les cannabinoïdes.

Tandis que le récepteur CB1 est responsable du contrôle du système nerveux, le CB2 est limité à notre système immunitaire. Le système nerveux et le système immunitaire sont deux systèmes de régulation dans notre corps qui régulent littéralement notre santé. Les dommages causés au système nerveux et/ou immunitaire peuvent avoir de graves conséquences sur notre santé et notre bien-être.

Le THC se lie au récepteur CB1 et fournit ainsi le fameux « high ». Avec le CBD, nous avons un petit problème, car elle ne peut se lier parfaitement ni à la CB1 ni à la CB2. Un problème ? Pas directement. Car cela signifie que les récepteurs sont stimulés mais que le CBD ne se lie pas. Ainsi, toute cellule qui possède un récepteur CB1 (responsable du système nerveux, de la fonction motrice, du contrôle de l’appétit, de la réduction de l’anxiété, de la performance mentale) ou CB2 (cellules immunitaires) peut être modifiée par l’interaction avec le CBD. Comme ces récepteurs sont situés dans presque toutes les parties du corps, y compris le cerveau, les effets du changement affectent l’ensemble du système.

Il est également connu pour activer les récepteurs de la sérotonine et ceux des protéines G, qui sont associés au contrôle de la température et à la sensation de douleur, ainsi que le vanilloïde de type 1 stimulé par la capsaïcine (que l’on trouve dans les piments), qui a également un effet positif sur la sensibilité à la douleur. Il stimule le transporteur de nucléoside-1 et amplifie la voie de signalisation de l’adénosine, harmonisant ainsi la libération accrue de neurotransmetteurs (norépinéphrine, adrénaline). Dans les expériences sur les animaux, il a également été démontré que le CBD réduit le paramètre d’inflammation TNF-alpha.

En clair le CBD fournit à l’organisme un cannabinoïde qui permet d’activer et de stimuler davantage de récepteurs dans certaines situations. En conséquence, davantage de substances messagères peuvent être échangées.

Comment utiliser le CBD correctement ?

Nous recommandons de prendre et d’utiliser le CBD notamment sous forme d’huile CBD, la plus pure de ses formes actuellement :

Pour les troubles gastro-intestinaux et les douleurs légères, ainsi que pour un bon sommeil et pour harmoniser les fonctions corporelles : une à trois gouttes d’huile CBD matin et soir : trois fois par jour, deux gouttes d’huile de CBD le matin et le soir, puis augmentez la dose à cinq gouttes le matin et le soir. Si vous avez plusieurs problèmes graves ou plus, prenez deux gouttes d’huile de CBD le matin et le soir, après deux semaines, la dose est portée à quatre gouttes deux fois par jour

En cas de douleurs chroniques ou pendant la chimiothérapie en cas de traitement d’un cancer, ainsi que dans le cas d’un nombre élevé de problèmes de santé, une prise d’huile CBD (10% minimum) de quatre gouttes matin et soir est recommandée la première semaine, la deuxième semaine la dose est portée à cinq gouttes et après deux autres semaines encore.

 

Il faut mentionner que le dosage de CBD est très individuell et peut varier d’une personne à l’autre. Bien qu »aucun effet secondaire ne soit connu, les femmes enceintes et allaitantes ne devraient pas prendre du CBD, et l’utilisation simultanée de médicaments devrait également être clarifiée, car le CBD doit parfois être utilisé à très fortes doses et peut entraîner une inhibition des enzymes CYP2C19 et CYP2D6. Ces enzymes ralentissent la dégradation de certains médicaments et augmentent ainsi leur efficacité.

Le CBD est un remède naturel à base de plantes, mais il faut toujours garder à l’esprit que c’est précisément pour cette raison qu’elle n’est pas toujours efficace ! Contrairement aux médicaments, un remède naturel n’a pas d’effets contraignants. Mais c’est aussi pour cette raison qu’elle est une alternative recommandable aux traitements chimiques.

Le CBD, un remède miracle pour beaucoup de consommateurs

Lorsque l’on interroge les clients et consommateurs de CBD, voici les premières choses qui leur viennent à l’esprit :

  • Matière première végétale naturelle et pure
  • Effet prouvé par des millions de personnes
  • (Inconsciemment) en usage depuis des milliers d’années
  • Des études supplémentaires prouvent l’effet dans certains domaines, d’autres études (en particulier sur l’homme) sont à attendre
  • Pas d’effet intoxicant comme le THC
  • Pas de test positif de drogue
  • Pas d’effets secondaires
  • Haute tolérance
  • Utilisation multiple
  • Très efficace et efficient